mardi 5 septembre 2017

Anciens abattoirs de 1858, desservi par une gare délaissée dans les années 90 où reste visible de nos jours une tête d’animal au-dessus de l’entrée